Dans un premier temps

Site: Devenir apiculteur professionnel à la Réunion
Course: Devenir apiculteur professionnel à la Réunion
Book: Dans un premier temps
Printed by:
Date: Wednesday, 28 February 2024, 1:06 AM

1. Quelles sont les questions à vous poser ?

N'hésitez pas à :

  • faire le point sur votre projet,
  • clarifier la base sur laquelle il prend appui,
  • partir à la recherche des premières informations indispensables,
  • établir dès à présent les premiers contacts.


2. Passer de l'idée au projet

Posez-vous les questions suivantes et analysez consciencieusement les raisons qui vous amènent à vous installer :

  • Quelle est votre situation ?
  • Quelle est votre motivation ?
  • Quelle sont les raisons de votre intérêt pour l'activité apicole ?
  • Quel est le votre projet de vie personnel et professionnel ?

L'apiculture peut représenter une reconversion afin de conjuguer projet de vie et projet professionnel. La passion des abeilles vient parfois à la suite d'une rencontre avec un apiculteur...

Assurez-vous que c'est l'apiculture qui vous convient.

Si vous n'avez pas encore de ruches, contactez un apiculteur ou une association d'apiculteurs de loisir qui pourra vous proposer des journées découvertes ou des formations de base. Multipliez vos expériences, et en particulier n'hésitez pas à aller à la rencontre de professionnels.

L'apiculture est un métier à part entière et fait appel à des compétences diverses et multiples :

  • la capacité à repérer et quantifier le potentiel mellifère,
  • la connaissance du fonctionnement des colonies d'abeilles,
  • la capacité commerciale,
  • la gestion d'entreprise,
  • etc.

Il est rare de les posséder et de les maîtriser toutes à un niveau suffisant. Les stages et, d'une manière générale, le temps passé avec un apiculteur sont un excellent moyen pour renforcer la base de votre projet.

L'apiculture est diverse. Il n'existe pas deux exploitations identiques : gestion du cheptel mis en place, productions réalisées, recours à la transformation, modes de commercialisation choisis..., chacune compose des recettes différentes.

Essayez d'imaginer quelle sera la vôtre.

Il est important de structurer votre idée et d'essayer de vous positionner en établissant :

  • le nombre de ruches que vous souhaitez gérer,
  • l'endroit de leur installation,
  • la production qui vous convient le mieux,
  • les opportunités de marché que vous pourriez saisir,

et demandez-vous aussi si :

  • vous avez la fibre commerciale,
  • vous serez seul ou aidé sur l'exploitation,
  • les conditions de travail prévisibles vous conviennent, ainsi qu'à votre famille,
  • le projet vous permettra de faire vivre votre famille,
  • le montant et la durée des prélèvements financiers seront acceptables ?

Pesez bien le pour et le contre dans la construction de votre projet. Parlez-en à des apiculteurs, ils vous conseilleront et témoigneront de leur propre expérience.

3. La mise en forme du projet

Vous installer, c'est prendre le temps nécessaire pour :

  • vous informer auprès des structures agricoles d'accompagnement à la création d'activité,
  • vous former par la voie agricole classique, par des stages spécialisés et/ou auprèsd'un apiculteur professionnel,
  • effectuer les démarches administratives requises,
  • rechercher votre site d'implantation,
  • rechercher des emplacements,
  • acquérir du matériel standard et uniforme,
  • apprendre et maîtriser les opérations techniques de base,
  • constituer votre cheptel,
  • identifier les débouchés de vos produits et définir les résultats économiques,
  • constituer un volant de trésorerie : travail salarié temporaire, capital économique issu de l'activité antérieure, aides, premiers revenus issus de la vente de vos produits,
  • entrer dans un réseau professionnel via des colloques, des forums, des groupes d'échanges sur internet, des groupes techniques, des associations syndicales..

Vous formalisez votre projet d'installation, c'est le moment :

  • de faire le point sur vos ressources disponibles : trésorerie, main d'œuvre, outils de production,
  • d'élaborer une vision opérationnelle de votre future exploitation apicole,
  • de faire une étude de marché,
  • d'effectuer des choix adaptés aux contraintes de votre environnement, du marché ou encore familiales.

Vous concrétisez votre installation, c'est important :

  • de se fixer des objectifs à atteindre comme le niveau de production ou le nombre de colonies en régime de croisière,
  • d'envisager le temps nécessaire pour les atteindre. Quelle est la durée de la montée en puissance ?
  • d'évaluer les moyens nécessaires pour atteindre le régime de croisière. Quel financement prévoyez-vous ?

4. Se faire accompagner

Etre guidé dès le départ est un atout considérable pour la conduite et la réussite de votre projet.

Cela vous permettra de :

  • clarifier et formaliser votre projet,
  • obtenir des informations sur le statut qui vous intéresse,
  • effectuer les premiers pas en direction de l'installation,
  • consolider vos choix,
  • rechercher des financements…

Vous avez la possibilité de vous adresser à des professionnels du montage de projet. Pourquoi vous en priver ?